Coopération au développement

Les principes de la coopération française, qui sont partagés par les autres coopérations européennes et par la plupart des autres partenaires de la coopération internationale, sont conformes aux engagements pris dans la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide, adoptée en 2003 par de nombreux pays du nord comme du sud : alignement sur le Plan National de Développement élaboré par le gouvernement bolivien, appropriation par celui-ci de ses politiques de développement, coordination et harmonisation avec les autres acteurs de la coopération dans le cadre du GRUS, utilisation des procédures boliviennes, pour ne citer que les principales.

La coopération française au développement emploie les fonds libérés par l’annulation de la dette bilatérale de la Bolivie à l’égard de la France, dans le cadre de l’initiative PPTE (Pays Pauvres Très Endettés) de la Banque mondiale. Ces fonds, dont le total se monte à 16,9 millions d’euros sont mis en œuvre dans le cadre d’un « Contrat de Désendettement et de Développement » (C2D) signé entre la France et la Bolivie, et qui définit les secteurs d’application de ces fonds : santé et gestion publique.

Le Contrat de Désendettement et de Développement (C2D)

Une première phase du C2D, mise en œuvre de 2003 à 2006 pour un montant de 10,4 millions d’Euros, a permis de construire et d’équiper l’Hôpital Municipal Français de Santa Cruz ainsi que les laboratoires de parasitologie et d’entomologie de l’INLASA (Institut de Laboratoires de Santé) de La Paz. Elle a permis également un appui de 4 millions d’Euros au budget de l’Etat ainsi qu’une aide pour répondre aux inondations de 2007.

La seconde phase du C2D dispose de 6,5 millions d’Euros. Le contrat a été signé le 19 mai 2008 et a défini deux priorités. La première vise le secteur de la santé : appui à la politique SAFCI (Santé Familiale, Communautaire et Interculturelle) du Ministère de la Santé et des Sports, renforcement des réseaux de santé et de l’accès des populations à la santé grâce à l’Assurance Universelle de Santé en projet, participation au programme de solidarité. Au sein de celui-ci est prévu un appui au "Programme Desnutrición Cero", au profit des enfants de 6 à 24 mois : la France participe à un fonds commun, en coopération avec la Belgique et le Canada, pour financer ce programme phare du PND (Programme National de Développement). Le programme solidarité prévoit également un appui aux handicapés. La coopération française renforcera enfin la tutelle du Ministère de la Santé et des Sports, au sein duquel officie un assistant technique français.

La seconde priorité est un appui technique et financier au développement de l’Ecole de Gestion Publique Plurinationale, créée par décret du 15 juillet 2009 et qui a pour mission : la formation continue de fonctionnaires de l’Etat et des Collectivités Territoriales, la recherche en gouvernance et gestion publique et la gestion administratives des bourses de formation académiques et continue proposées para les agences de coopération internationale.

Les programmes d’assistance technique au développement de l’EGPP lancés depuis 2009 sont animés par un Assistant Technique Français mis à disposition de l’EGPP, et embrassent les différentes dimensions du développement de l’école : la stratégie, l’organisation et les ressources humaines, les contenus et le management des programmes des formation et la recherche en Gouvernance. Des partenariats techniques sont en cours de finalisation avec, notamment, l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) et l’Institut de Recherche et Débat sur la Gouvernance (IRG). L’Assistant Technique aide également l’EGPP pour la recherche de co-financements auprès de bailleurs présents en Bolivie, notamment multilatéraux.

Autres actions

Il convient également de signaler l’appui apporté par le Ministère français des Affaires Etrangères à des organisations de la société civile qui œuvrent au développement de la Bolivie : Groupe Développement, qui s’appuie sur une ONG bolivienne ; NordSud, pour soutenir le développement des communautés guarani du Chaco ; ou AVSF (Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières), qui travaille dans la zone Intersalar dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage.

Ci-dessous une carte récapitulative du dispositif et des actions de la coopération française en Bolivie :

PDF - 127.6 ko
Carte : Actions de coopération en Bolivie.

publié le 21/05/2012

haut de la page